Le CPF en euros, ça donne quoi ?

Sans surprise, nous savons dorénavant que la somme versée sur votre CPF chaque année, si vous avez travaillé à plus de 50% toute l’année, sera de 500€ / an, avec un plafond de 5000€.

Si vous avez eu la curiosité d’aller vérifier votre compteur sur moncompteactivite.gouv.fr, vous avez pu constater que vos anciennes heures DIF ainsi que celles acquises au titre du CPF depuis 2015 ont été transformées en euros au 1er janvier 2019, avec un taux de conversion de 15€/heure.

Si vous aviez encore vos 120 heures de DIF et que vous aviez cumulé 72 heures de CPF, cela vous permet de bénéficier, aujourd’hui, d’une somme de 2 880 € pour vous inscrire à une formation certifiante, pour bénéficier d’un bilan de compétences, ou encore pour passer votre permis.

A titre exceptionnel, en 2019, ce sont les opérateurs de compétences (OPCO, anciens OPCA), qui assureront le financement de cette somme, qui sera ensuite repris par la caisse des dépôts et consignations, pour qu’il soit possible d’utiliser ce crédit pour payer directement une formation via l’application CPF.

A noter que les personnes sans qualification bénéficient de la possibilité de cumuler 800€/an sur leur CPF (avec un plafond de 8000€), à condition de se déclarer sur le site moncompteactivite.gouv.fr :

En entreprise, nous pouvons, par exemple, recenser parmi nos salariés toutes les personnes ayant une qualification inférieure au niveau V, afin de leur expliquer personnellement la démarche à faire pour qu’elles puissent bénéficier d’une somme plus importante sur leur CPF. Ceci, d’autant plus que, pour rappel, la loi du 5 septembre nous oblige dorénavant à expliquer au salarié comment activer son CPF, au moment de chaque entretien professionnel.

En parlant des entretiens professionnels justement, rappelons que ces plafonds de 5000€ ou 8000€ pourront être complétés par un abonnement de 3000€, que toute entreprise de 50 salariés et plus sera obligée d’ajouter au CPF de son salarié tous les 6 ans, si elle s’aperçoit lors du bilan avec celui-ci qu’elle n’a pas respectée toutes les conditions de l’entretien professionnel, que je vous avais expliqué ici : Article Un entretien professionnel plus souple ?

Nous savons dorénavant que l’entreprise devra versé ces 3000€ à la caisse des dépôts et consignations, afin que celle-ci puisse les faire apparaître directement sur le compte personnel de formation du salarié. Les premiers bilans, pour les salariés qui étaient déjà présents dans l’entreprise en mars 2014, doivent avoir lieu avant mars 2020.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *