Former des managers aux risques psychosociaux, autrement ?

52% des salariés français présentent un niveau élevé d’anxiété (étude de 2017 de l’observatoire du stress au travail du cabinet Stimulus). Le sujet des RPS (risques psychosociaux) est donc toujours autant d’actualité en entreprises. Pourtant, ce n’est pas faute d’informer ou de former.

Mais alors que faire, quand on a déjà formé son équipe RH et ses managers sur le sujet mais, que, pour autant, rien ne change ?

C’est la question que nous nous sommes posés, chez Umana.

Notre mission étant de former autrement, en s’appuyant sur les dernières innovations pédagogiques pour impliquer vraiment les participants, nous avons commencé notre réflexion de la façon suivante :

La recherche sur la rétention d’information montre qu’un être humain retient :

10% de ce qu’il lit

20% de ce qu’il entend

30% de ce qu’il voit

80% de ce qu’il vit lui-même.

Fort de ce constat, nous nous sommes demandés comment aborder les RPS de façon à faire vivre une expérience aux managers (pour avoir une chance d’être dans les 80%), en allant au-delà d’une bonne parole et d’une bonne intention.

Comment aborder les RPS pour que chacun se responsabilise pour changer vraiment, à son niveau, les habitudes en entreprise ?

Quelle action mettre en place pour que celle-ci soit orientée résultat ?

La difficulté, lorsqu’on aborde le sujet des RPS avec les managers, c’est que ceux-ci peuvent être à la fois acteurs, mais également “victimes” de ces dérives. Il est fréquent de leur faire porter une grande partie de la responsabilité des facteurs de risques, alors qu’eux-mêmes les subissent.

Mais alors, comment leur faire prendre conscience de l’impact de ce qu’ils font, sans les mettre en porte à faux et en prenant en compte leur propre souffrance éventuelle ?

Chez Umana, nous avons choisi de passer par un serious game.

Plus exactement :

Un escape game sur les risques psycho-sociaux

Le principe ? Vous venez d’être embauchés chez RPS&Cie, l’entreprise championne des RPS et qui compte bien le rester. Si cela ne vous convient pas, vous avez 3h30 pour tenter de vous en échapper.

Pourquoi un escape game ?

–      Le jeu apporte une prise de distance qui permet d’alléger ce sujet lourd, tout en laissant une place au partage. Ainsi, les managers échangent sur ce qu’ils vivent au quotidien.

–      L’escape game permet d’être toujours dans l’action, et non en mode “réception d’information”. De plus, le jeu permet de poser le cadre en le déplaçant du quotidien.

–      Ce format court est facile à mettre en place, et peut être personnalisable à la situation de l’entreprise.

–      Enfin, il est orienté résultat : les participants ne sortent que s’ils s’engagent sur des solutions qu’ils ont eux-mêmes trouvées.

On vous rassure, jusqu’à maintenant, personne n’est encore jamais resté enfermé. 😉

 

Article rédigé en collaboration avec Anne Isidor-Zimmermann,

Coach-formatrice-consultante,

Partenaire d’Umana

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *