Comment trouver sa véritable place professionnelle ? (2ème épisode)

La confiance est une petite flamme qui n’éclaire rien mais qui tient chaud. (Hôtel des deux Mondes – E.E Shmitt)

Je commence cet article comme j’ai terminé le dernier, (Où chercher sa place professionnelle) : en vous parlant de cette petite flamme qui brille tout au fond de vous. Dans le tout premier article que j’ai écrit sur ce blog, il y a maintenant plus de 3 ans, j’ai posté une vidéo d’Isaac Getz dont je parle souvent aux personnes que je croise au gré de mes ateliers ou formations car elle est intéressante sur bien des points. Dans cette vidéo, Isaac Getz explique que, pour lui, un des besoins universels humain est celui du développement personnel (pour découvrir la vidéo, Cliquez ici). Il dit : “En réalité, chaque être humain a le sentiment qu’il y a encore un potentiel qu’il n’a pas encore réalisé.

Si vous cherchez, aujourd’hui, comment trouver votre véritable place professionnelle, je suis persuadée que cette phrase vous parle ! Et ce que j’ai envie de vous dire aujourd’hui, c’est que si cette phrase vous parle, c’est qu’elle est vraie. Si vous avez l’impression, tout au fond de vous, que vous pourriez aller plus loin, faire d’autres choses, ou faire autrement, c’est que vous le pouvez. La première étape, c’est d’être honnête avec vous-même.  La deuxième, c’est de vous faire confiance. Vous seul(e) devez croire en vous, car personne d’autre ne le fera à votre place. N’attendez pas de votre manager, de votre patron, de vos clients, de vos collègues… qu’ils vous disent que vous pouvez aller plus loin. Certes, les signes de reconnaissance sont un des premiers jalons à poser pour un management bienveillant, mais vous êtes peut-être indépendant, et n’avez alors pas de manager, ou vous n’avez peut-être pas la chance d’avoir un manager bienveillant. Peu importe. La confiance dans votre potentiel, c’est à vous de l’avoir. Ne la cherchez pas dans les yeux des autres. C’est à vous d’entretenir cette petite flamme de la confiance, tout au fond de vous…

Et certes, dans un premier temps, vous aurez en effet l’impression que cette flamme n’éclaire rien. Qu’à elle seule, elle ne vous dit pas où aller, ni comment vous dépatouiller de votre situation actuelle.

Là, vous allez juste devoir me faire confiance, mais pour l’avoir tester bien des fois, je peux vous l’assurer : c’est en se concentrant sur la lumière que l’on finit par sortir des ténèbres.

Alors, en attendant, voici un petit exercice pour vous aider.

Avant de vous lever, le matin, ou le soir, quand vous vous couchez, et n’importe quand dans la journée, dès que vous le pouvez :

    1. Fermez les yeux.
    2. Respirez par le ventre.
    3. Pendant 3 cycles de respiration, concentrez-vous sur votre ventre, qui se gonfle et se dégonfle.
    4. Puis oubliez votre respiration et concentrez votre esprit sur un point dans votre ventre, situé environ 2 doigts en dessous de votre nombril. C’est là que se trouve notre Hara, connu par les orientaux comme étant le centre de contact entre notre corps et notre âme.
    5. Si vous le pouvez, visualisez, à ce niveau de votre ventre, cette petite flamme qui brille. C’est là que se loge votre confiance. Regardez la briller aussi longtemps que vous le souhaitez. Si vous ne la voyez pas, contentez-vous de la ressentir ou, simplement, d’écrire le mot “confiance” à cet endroit.
    6. Revenez à votre respiration puis ouvrez les yeux.

Cet exercice dure entre 1 et 3 minutes. A lire, comme ça, entre 2 pages web visitées, il peut vous sembler un peu loufoque. Mais testez-le, vraiment, et le plus souvent possible, sur la durée. Alors, vous vous rappellerez la phrase d’Eric Emmanuel Schmitt. Et peut-être que, comme moi, vous finirez par ne plus être entièrement d’accord avec elle. La confiance est une petite flamme qui tient chaud, certes, mais je suis maintenant persuadée que, quand on l’entretient, cette flamme finit par nous éclairer.

Un commentaire to Comment trouver sa véritable place professionnelle ? (2ème épisode)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *