A quoi sert, réellement, votre service RH ?

Quand je pose cette question à des managers, ils me regardent, un sourire en coin, puis se retournent pour chercher la caméra cachée.
“Vous voulez vraiment qu’on soit honnête ?” finissent-ils par lâcher.
Quand je dis aux DRH que j’ai posé la question à leurs managers, ils me répondent :
“Je parie qu’ils vous ont dit que nous ne servons à rien ! Ils ne comprennent pas ce que nous faisons…”.

Si certains vont, en effet, jusqu’à me dire que le service RH ne sert à rien, dans la plupart des cas, les réponses des managers tournent autour de “trop administratif” et “juridique”. Cela est corroboré par une étude menée par The boson project en 2016, dans laquelle, à la question “Aujourd’hui, votre fonction RH est trop… ?”, la réponse la plus donnée est “loin”, suivie de “absente”, ainsi que pas assez proche de “l’humain”, du “terrain”, ni à “l’écoute”.

Pourtant, l’amour de l’humain, vous le portez en vous, au service RH.
Je le sais. Je vous vois. Je discute avec vous. Je travaille avec vous.

Et, franchement, si vous n’aimiez pas profondément l’Humain, vous auriez déjà jeté l’éponge depuis longtemps !

Alors, comment lutter contre ce manque de reconnaissance ?

Et si… vous faisiez travailler les managers avec vous ?

Oui, je sais, cela vous semble toujours un peu simpliste quand je vous dis ça.

“Mais pourquoi accepteraient-ils de faire mon travail ? En plus, ils ne connaissent rien aux tenants et aboutissants RH…”

Alors, soyons bien clairs. L’idée n’est pas qu’ils fassent tout à votre place.
A la rengaine :
“Ils ne connaissent rien aux tenants et aboutissants RH…”
–> C’est justement là que vous êtes sûrs de garder toujours votre valeur ajoutée !
Quant à…
“Pourquoi accepteraient-ils de faire mon travail ?”
–> Et bien parce que, au fond, si on réfléchit bien, ce n’est pas “votre” travail, mais un travail à faire dans l’entreprise qui va, d’une façon ou d’une autre, leur retomber dessus.

Or, à votre avis, que préfère-t-on en général ? Appliquer un énième process qui nous est imposé ? Ou mettre en œuvre un super projet auquel on a participé ?

Prenons, par exemple, les entretiens professionnels. La première façon de procéder (et la plus courante) est la suivante :

  1. Le service RH monte en compétences sur les obligations juridiques liées aux entretiens professionnels.
  2. Le service RH travaille ardemment à la création du support d’entretiens et du process associé.
  3. Le service RH fait former les managers à l’utilisation du support pour qu’ils puissent ensuite réaliser les entretiens.
  4. Suite à la première campagne d’entretiens, le service RH fait le point sur ce qui a fonctionné ou pas, et revoit ses process pour espérer améliorer la prochaine campagne.

Rien ne vous dérange dans cette façon de faire ? Le fait, par exemple, que le service RH soit quasiment le seul acteur de chaque étape alors que ce n’est pas lui qui réalise les entretiens professionnels ?

Et si vous essayiez plutôt cette autre façon de procéder ?

  1. Le service RH monte en compétences sur les obligations juridiques liées aux entretiens professionnels.
  2. Le service RH crée un groupe de travail avec quelques managers (et pourquoi pas, des représentants des salariés aussi, si si !), pour imaginer le support et le process associé.
    –> Le service RH est alors garant du respect des obligations juridiques. Il apporte, en plus, son savoir-faire sur les outils de développement professionnel.
    –> Les managers et les représentants salariés sont, quant à eux, garants de la faisabilité sur le terrain.
  3. Les managers sont formés à utiliser un support qui a été créé par leurs pairs.
    Avantage : Ils ne peuvent plus reprocher aux RH de leur avoir “pondu un truc” sans prendre en compte le terrain.
  4. Suite à la 1ère campagne d’entretiens, on fait le point avec le groupe de travail, dans un souci d’amélioration continue.
    –> En tant que RH, vous pouvez apporter votre point de vue sur la qualité des retours obtenus.
    –> Les managers peuvent remonter les difficultés de mises en œuvre.
    –> Les représentants des salariés peuvent vous donner un retour sur comment ça a été perçu.

 

Avantages ?

D’une part, votre service ne porte plus, seul, la mise en place de ces entretiens.

D’autre part, vous permettez à votre service de sortir de son image de “lourdeur administrative” et vous lui faites retrouver son rôle de facilitateur.

Enfin, vous rendez les autres, acteurs de leurs missions !
En impliquant un maximum d’acteurs dès le départ, vous leur montrez que vous les traitez en personnes responsables, capables d’avoir des idées intéressantes à prendre en compte, et non comme des enfants, à qui l’on impose tout.

Vous vous dites que c’est trop tard ? Que, de toutes, façons, les entretiens professionnels, ça fait déjà belle lurette que c’est mis en place chez vous ?
Et bien, bonne nouvelle, il n’est jamais trop tard !
Il est toujours temps de mettre en place cette nouvelle façon de procéder pour la prochaine campagne !
Et puis, si ce n’est pas pour les entretiens professionnels, ça marche aussi pour plein d’autres projets ! 😉

Vous hésitez ? Vous vous demandez par où commencer ?

Alors, comme moi, j’y crois à fond, et que je pense qu’il est vraiment vital, pour les entreprises, d’apprendre à travailler de cette façon, j’ai décidé de m’investir pour vous montrer comment sortir de ces sentiers battus qui vous cloisonnent dans un rôle qui ne vous convient pas.

Pour vous aider, je vous propose de nous rencontrer lors d’un RDV afin de “poser votre problématique” et déterminer quelles actions seraient les meilleures à mettre en place dans votre situation.

Ce RDV est gratuit (oui, réellement ! Cela ne vous engage à rien).

Par contre, je ne peux pas en offrir à tous les services RH.

Il me reste encore 3 places. 3 places pour 3 services à rencontrer ce mois-ci.

Pour prendre RDV, c’est très simple, il vous suffit de me contacter via ce formulaire et je vous réponds très rapidement :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *