C’est l’été, décrochez !

Le mois de juillet déjà bien entamé, même presque fini, les beaux jours s’égrènent, il est grand temps d’en profiter ! Alors surtout, si vous avez la chance d’avoir des congés cet été, pensez à déconnecter !
Peu importe que vous partiez ou non, l’important reste de vraiment décrocher de votre travail.
Oubliez s’il vous plaît la culture du présentéisme ou du “je-dois-rester-joignabléisme”. Je vais vous apprendre quelquechose que vous n’allez certainement pas apprécier mais qui est pourtant la réalité : vous n’êtes pas indispensable ! Et oui, je sais, ça fait mal à lire ou à entendre. Mais c’est pourtant vrai. Même si vous êtes PDG d’une multinationale, le monde peut continuer à tourner sans vous… au moins quelques temps.

 

D’ailleurs, c’est prouvé, ceux qui cultivent le présentéisme sont tout simplement les moins efficaces. A ce propos, je vous cite un extrait de l’excellent livre “Rework – Réussir autrement” de Jason Fried et David Heinemeier Hansson (fondateurs d’une multinationale, soit dit en passant) :

 

“Dehors les bourreaux de travail !
[…]
Quand on ne fait que travailler, le jugement s’altère, les valeurs et la capacité décisionnelle sont faussées. On n’est plus en mesure de décider ce qui mérite ou non un effort supplémentaire. On est vidé, tout simplement. Personne ne prend des décisions éclairées sous l’effet de la fatigue. 
Les bourreaux de travail n’abattent pas plus de boulot que ceux qui travaillent normalement. […] Ce ne sont pas des héros. […] Le véritable héros est déjà rentré chez lui parce qu’il a trouvé une manière plus rapide de faire les choses.”

 

Alors, pour ne pas devenir un bourreau de travail et perde tout sens de la réalité, voici quelques suggestions :
  • Avant de partir, pensez à rédiger votre message d’absence pour vos emails : oui, vous serez absents pendant… Ouh ! Tout ça au moins ! Et non, vous ne serez pas joignable pendant tout ce temps. S’il vous plaît, ne notez pas votre numéro de télephone portable dans votre message d’absence ! Vous n’êtes pas là et pas joignable, un point c’est tout. Dites-vous que la personne pour qui ce sera le plus dur à accepter, c’est vous. Et oui, même votre employeur ne peut vous demander de rester joignable pendant vos congés, au risque sinon que cette période soit requalifiée comme n’étant pas assimilée à des congés payés. Quant à votre équipe, ils sont grands, ils sont adultes : ils sauront certainement trouver des solutions pour pallier votre absence pendant vos congés. Mieux, cela les res-pon-sa-bi-li-se ! Bref, ça leur prouve que vous les prenez pour des adultes capables de s’auto-gérer et que vous leur faites confiance.
  • Vous avez la chance d’avoir un téléphone portable professionnel différent de votre téléphone personnel ? Eteignez votre téléphone pro dès le premier soir et rallumez-le uniquement le jour de la rentrée. Mieux, laissez le au bureau pour ne pas être tenté !
  • Vous n’avez qu’un seul téléphone à la fois pro et perso ? Pensez à déconnecter vos emails pro afin de ne pas les recevoir le temps de vos vacances. Changez également votre message de répondeur pour indiquer que vous êtes en congés et ne pourrez recontacter votre interlocuteur qu’à votre retour.
  • Enfin, une dernière astuce : Prévoyez un truc dès le premier jour de vos congés. Un truc en dehors de chez vous, qui vous oblige à penser autre chose qu’au travail : Partez en vacances tout de suite ou prévoyez-vous même seulement un week-end en dehors de chez vous, en famille, en amoureux, entre amis… peu importe. Une fois que vous aurez goûté à la liberté du “déconnecté”, vous verrez, le projet qui vous semblait absolument indispensable de finir pendant vos vacances perdra toute son importance. Et oui, après tout, vos interlocuteurs sur ce projet aussi auront déconnecté. C’est tout dans leur intérêt !

Alors, une seule chose à faire cet été : ENJOY !!! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *