Effectuation ou comment créer la cohésion d’équipe…

…en réunissant les compétences et envies de chacun autour d’un projet humanitaire !

Hier, j’ai animé une réunion d’équipe dans une agence d’architecte. L’objectif de la réunion était l’intégration d’un nouveau collaborateur. C’était à ma demande. Ce collaborateur va travailler dans deux entreprises différentes en temps partagé (embauché par un groupement d’employeur, ce qui permet à la personne d’avoir un contrat de travail à temps complet et en CDI), et je pensais très important que la personne se sente accueillie tout de suite.

J’ai proposé à l’équipe de monter un projet humanitaire ensemble pendant la réunion. Ils se sont mis d’accord pour créer un projet agricole, solidaire et local. Au fur et à mesure de la réunion, les choses se sont précisées : la mise en place des jardins potagers sur les friches (texto : « ou pourquoi pas sur les toits d’Auchan ? »), la transformation des produits pour ensuite créer une cantine solidaire.

Nous avons suivi les 5 étapes de l’Effectuation, approche pragmatique de la gestion de projet.

Première étape : inventorier toutes les compétences et expériences de chacun à mettre au profit du projet.

Grand surprise : chacun s’est découvert et a découvert l’autre sous un autre angle.

Deuxième étape : inventorier le temps et l’argent que chacun est prêt à investir sans retour sur investissement.

Mises ensemble, on disposerait de 3 demi-journées par mois ainsi que 2.600 euros de capital de départ. Cette étape permet de baliser le projet et de réfléchir dès le début aux ressources nécessaires à attirer de l’extérieur.

Troisième étape : inventorier les compétences et disponibilités dans son réseau perso et pro.

Finalement, une grande richesse qui a fait évoluer le projet entre autre vers la mise en place d’une cantine solidaire.

Quatrième étape : la surprise, ou bien comment transformer un problème en opportunité.

J’ai demandé à chacun d’intégrer une nouvelle du jour dans sa réflexion. Il y avait la nouvelle loi du travail, la chanteuse Camille, La Lutte Ouvrière. etc. Plein d’idées sont venus ensuite et surtout la certitude de la réussite du projet. Il y a eu également discussion sur les nouvelles formes de travail et le bénévolat … (le mécénat des compétences entre autres).

Et enfin la cinquième étape : qu’est-ce qu’il nous empêchera de commencer demain ?

En fait, rien n’a empêché personne. Au contraire, l’équipe est motivé de s’intéresser sérieusement à la réalisation du projet ! Et je ne serais pas étonné qu’un jour …

Merci à l’équipe !

 

 

Article rédigé par Marion Gueudet,

Consultante en prise de décision,

Partenaire d’Umana

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *