Comment peut on agir en faveur de la diversité ?

Bien que la loi, notamment à l’article L1132-1 du code du travail, prévoit qu’il est interdit de discriminer une personne en fonction de sa couleur de peau, sa religion, son état de santé… Certaines entreprises décident de s’engager au-delà de ce qui est prévu par la loi notamment en ce qui concerne la diversité.

Elles peuvent le faire, entre autre, dans le cadre de leur RSE (Responsabilité Sociétale de l’Entreprise), définie par la Commission européenne en 2001, dans son livre vert, comme étant «  l’intégration volontaire des préoccupations sociales et écologiques des entreprises à leurs activités commerciales et à leurs relations avec les parties prenantes ».

Quand parle-t-on de diversité  en entreprise?

Selon le dictionnaire Larousse, la diversité peut être définie comme étant le caractère de ce qui est divers, varié, ou différent. Au sein d’une entreprise, la diversité consiste à avoir différents profils de salariés.

La diversité se rattache à deux notions très connues en entreprise : l’égalité de traitement et le principe de non discrimination. Le premier consiste à traiter de la même façon tous les salariés se trouvant dans la même situation, le deuxième consiste à ne pas prendre en compte certains critères de la personne (appartenance syndicale, couleur de peau, âge) pour prendre des décisions à l’encontre de cette dernière. Pour autant, même si, d’apparence, le principe de non discrimination et la diversité semblent être similaires, leur objectif n’est pas le même : la diversité tend à valoriser les différences individuelles tandis que la notion de non discrimination tend à nier ces différences afin d’être dans une situation d’égalité. Cela pose d’ailleurs parfois question : comment favoriser la diversité sans tomber dans la discrimination ?

Par ailleurs, le législateur désirant faciliter l’intégration de certaines personnes au sein de la société, et plus particulièrement dans l’entreprise, à décider de mettre en place une obligation d’embauche pour les personnes handicapées. (Article L5212-2 du code du travail). Ainsi, dès lors que l’effectif de l’entreprise atteint le seuil de 20 salariés, celle-ci doit embaucher dans la proportion de 6% de son effectif des travailleurs handicapés, si elle ne veut pas payer une contribution complémentaire à l’AGEFIPH.

Comment les entreprises peuvent-elles s’engager en faveur de la diversité ?

La diversité, Pierre Meisel la connaît bien. Il est le co-fondateur de Team Jolokia, une équipe qui tire sa force de sa diversité et qui s’engage dans les plus grandes courses à la voile. Lors de son intervention au World Forum de l’économie responsable fin 2015,    il disait :

“Promouvoir la diversité, c’est faire rêver sur la diversité. Faire des projets ambitieux avec des équipes de la diversité.”

S’engager en faveur de la diversité, cela passe forcément par le recrutement. Mais comment faire pour recruter sans discrimination ?

On peut chercher à rendre sa procédure de recrutement la plus neutre possible comme :

  • Faire varier les règles de recrutement en cherchant toujours à valoriser les talents d’un individu, sa personnalité, son parcours de vie, plutôt que sa compétence immédiate, sa formation initiale et son expérience professionnelle.
  • Avoir recours au CV anonyme.
  • Faire appel à des cabinets de recrutements externes, qui ont un réel engagement sur la diversité

Mais cela passera également par une large communication externe concernant l’engagement de l’entreprise sur ce thème afin d’éviter l’autocensure des candidats à une offre d’emploi. Car on le constate souvent, toutes les réticences ne viennent pas de l’intérieur de l’entreprise. Trop de personnes n’osent parfois pas postuler parce qu’elles pensent que “ce poste n’est pas pour des personnes comme moi”. Aussi, l’entreprise qui souhaite s’investir pour une meilleure mixité de ses équipes se retrouve souvent dépourvue de candidat.

Comment faire alors pour que les personnes postulent ? Communiquer à grande échelle pour les informer qu’elles peuvent postuler. Team Jolokia a fait le pari de tee-shirts portant cette inscription :

« Recherche hommes et femmes pour voyages hasardeux. Pas de salaire. Vie spartiate, tâches d’équipage rudes ou impitoyables, implication et courtoisie exigées. Recrutement sévère non ouvert à tous et à toutes, priorité aux borgne-fesse sociaux ou physiques. Pas de cour des miracles mais trop normal s’abstenir. Honneur et reconnaissance garantis en cas de succès. »

Promouvoir la diversité, cela passera également par la sensibilisation de l’ensemble des salariés en interne ainsi que la formation des managers.

Les entreprises commencent d’ailleurs souvent par l’élaboration d’une charte sur la diversité. C’est un bon début pour définir les valeurs qu’elles souhaitent véhiculer. Mais attention, une charte n’est pas un document que l’on range simplement dans une sous-rubrique de l’intranet. Pour qu’elle ait un réel intérêt, encore faut-il la faire vivre ! En déclinant les principaux messages sous forme d’affichettes par exemple, en organisant des ateliers, des petits déjeuners, voire en faisant venir des comédiens pour jouer des saynètes de théâtre sur le sujet…

Finalement, et si, intégrer la notion de diversité au sein de l’entreprise, c’était réussir à mobiliser tout le monde autour de la richesse du vivre-ensemble ?

—————————————————————————–

Pour plus d’information sur Team Jolokia et les soutenir en achetant leur tee-shirt, rendez-vous sur leur site :

http://www.teamjolokia.com/team-jolokia/

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *