“Un métier n’est pas là pour vous emprisonner, mais pour vous rendre libre.”

Cette phrase, c’est Daniel qui la prononce, un boulanger atypique du Morbihan.

Nous rencontrons tous des gens formidables… parfois même de ceux qui font avancer notre société, à leur manière. Ces gens-là sont partout dans le monde, mais aussi tout près de chez nous. Il nous faut juste apprendre à les voir et à nous en inspirer.

C’est pourquoi Benoît Cassegrain (auteur-réalisateur) et Hélène Legay (photographe et formatrice) ont créé SideWays : une web-série itinérante basée sur un projet collaboratif. Ils enquêtent partout en Europe à la recherche de nouvelles initiatives sociales pour mettre en valeur, dans des reportages de 5 minutes, des manières de vivre plus justes, plus solidaires, plus harmonieuses et plus humaines.

Le 8° épisode de leur série est consacré à Daniel Testard, ce boulanger hors norme qui, si vous êtes comme moi, devrait vite vous toucher. Un extrait : “Je regrette infiniment qu’on ait tranché en saucisson toutes les parties de notre vie : le travail, la vie familiale, la vie culturelle, alors que la vie ne fait qu’un. Séparer les choses comme ça, c’est les rendre artificielles.”

Passionné par la boulange, mais ne se retrouvant pas dans la pratique classique de son métier, Daniel a décidé de le réinventer. Ainsi, il ne vend du pain que 2 jours par semaine, pour avoir le temps, à côté, de s’occuper de son jardin et de tout ce qui le passionne (musique, écriture…). Ne pouvant à la fois fabriquer et vendre son pain, il laisse la caisse à la libre disposition de ses clients… Et ceci n’est qu’un petit aperçu de la vision qu’a Daniel de son métier et de la vie en général.

Retrouvez l’article complet et ce magnifique reportage ici :

Daniel, le boulanger qui réinventa son métier pour se libérer !

Et pensez à aller découvrir l’ensemble du projet Side Ways :

http://side-ways.net

Enfin, une dernière citation de Daniel Testard, pour la route :

“J’encourage chacun à trouver sa fonction dans le monde car c’est là, la définition du bonheur.”

Alors, franchement, n’est-il pas reboostant ce boulanger ? 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *