C’est quoi le bonheur, pour vous ? (ou si les salariés décidaient de ne pas retourner travailler…)

Bientôt une semaine de confinement pour crise sanitaire… Cette période extraordinaire nous offre une formidable occasion de nous interroger sur ce que nous voulons vraiment dans notre vie. Sur un réseau social, j’ai lu une remarque qui disait, en substance : On craint qu’après cette période, beaucoup d’entreprises ne s’en remettent pas et que cela impacte de nombreux salariés. Mais ce sont peut-être les salariés qui n’auront pas envie d’y retourner !

Qu’est-ce que j’aime cette idée ! Imaginez que chaque personne qui souffre, dans sa vie professionnelle, dise STOP. Que chaque personne, que son environnement professionnel maltraite, profite de ce confinement pour ouvrir les yeux : Oui, vous valez bien plus que cela en tant que personne. Non, vous n’avez pas à subir cela. Oui, la vie est courte et le meilleur moment pour agir, c’est maintenant. Imaginez que toutes ces personnes se réveillent et prennent conscience que oui, il existe une autre façon de travailler, bien plus respectueuse de la Vie ! Et imaginez que toutes ces personnes décident de ne pas retourner travailler. Là, nous ferions un pas de géant vers le changement !

Mais pour vous accompagner au quotidien, vous qui souffrez dans votre vie professionnelle, je sais ce qui vous arrête encore : Des croyances, des peurs quant à votre sécurité financière ou encore le fait de ne pas savoir quoi faire d’autre. Et si la réponse n’était pas dans le FAIRE, mais dans l’ETRE ?

Puisque cette période est propice à la réflexion, j’ai décidé de vous aider dans la vôtre, en partageant certains outils que j’utilise avec les personnes que j’accompagne. En premier, je vous invite à regarder ce film : C’est quoi le bonheur, pour vous ? de Julien Peron. Il vous permettra d’avancer sur votre propre chemin.

Rassurez-vous, je ne vous vends pas une énième recette magique pour être heureux. Ce film trouve seulement les mots justes, ceux qui résonnent vraiment, pour nous expliquer à quel point, justement, le bonheur est quelquechose de très intime, qui conditionne la façon dont nous voyons notre vie. Ce film nous rappelle que le bonheur comme « bien matériel » (je serai heureux quand j’aurai cette belle voiture, quand j’aurai trouvé le partenaire idéal, quand je trouverai le job parfait…) n’existe pas. Le bonheur, c’est avant tout une harmonie à l’intérieur de nous, conditionnée, non pas par ce que nous vivons, mais par le regard que nous portons sur ce que nous vivons. Avez-vous remarqué que, souvent, les gens les plus heureux sont ceux qui ont subi les plus grosses épreuves de la vie ? (La perte d’un être cher, un accident, un handicap, une grave maladie…) Comme quoi, il est possible d’être heureux même en ayant subi le pire. Ne vous êtes-vous jamais demandé ce qu’ont en commun toutes ces personnes ? Pour moi, elles ont en commun d’avoir fait l’expérience de perdre (ou d’avoir cru perdre) ce qu’elles avaient de plus précieux, et d’avoir expérimenté que la vie continue et que, même, elle peut être belle, malgré tout. Mais souvent, je me fais la réflexion qu’il est bien dommage de devoir subir le pire pour apprendre à être heureux. Alors, si on le faisait dès aujourd’hui plutôt ?

Ce film nous dit : « c’est compliqué quand on croit que le bonheur se trouve dans réussir sa vie, prouver sa valeur, le job qu’on a, les amis qu’on a, l’argent qu’on a, quand on croit que le bonheur se trouve dans une chose au lieu de se trouver dans la connexion à ce qu’on est, de plus profond. » L’ego cherche toujours un responsable extérieur à notre bonheur ou à notre malheur. Et les médias l’aide bien à penser que si l’on est mal dans ce monde, c’est à cause d’une crise, de la violence extérieure, des gouvernements qui ne sont pas à la hauteur… ou d’un virus.

Alors débranchez les médias anxiogènes et apprenez à vous respecter, VOUS, avant tout. Posez-vous la question : Qu’est-ce qui est vraiment important pour moi, dans la vie ?

« Si vous prenez le temps, au quotidien, d’énumérer toutes les choses dont vous pouvez être reconnaissant, vous vous sentirez extraordinaire tous les jours […]. Vous traverserez les jours, heureux d’être en vie et vous apporterez de la joie partout où vous allez. »

« J’amène la paix en moi, ça installe la paix à l’extérieur ».

Oui, je sais, c’est un peu dur à comprendre, la première fois. Mais regardez ce film, il vous expliquera mieux que moi :

Et rappelez vous, le bonheur, c’est tout simplement d’être là, dans la VIE, de vivre pleinement les choses. Cela vous aidera à avancer en confiance et à oser vous laisser guider par votre intuition.

Sourions à la VIE ! Et prenons le temps de lui dire MERCI !

Namaste.

4 commentaires to C’est quoi le bonheur, pour vous ? (ou si les salariés décidaient de ne pas retourner travailler…)

  1. Valerie TRAISNEL dit :

    Merci Alexandra pour ce beau partage. Et si ce vilain et méchant virus était une réelle opportunité pour nous tous de Laisser Etre ( comme tu aimes à nous le dire au lieu du fameux lâcher prise) pour aller le trouver ce Bonheur, le vrai!

  2. alain dit :

    Merci Alexandra. Tu as les mots justes. J’ai revu le film hier !! Intéressant quoique un peu long. porte toi bien !!

Répondre à alain Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *