Comment emmener mon entreprise vers l’entreprise apprenante ?

En utilisant l’intelligence collective !

C’est en tous cas ce qu’ont testé, grâce à Umana, une quarantaine de responsables formation à la Cité des entreprises, dans le Nord, fin novembre.

Dans ce contexte de constante incertitude, de métiers en pleine mutation, de formation en pleine réforme, où l’on demande à chacun de devenir acteur de son parcours professionnel, nous nous sommes rappelés que Peter Sengé, professeur de management au MIT qui, un des premiers, a exposé le concept “d’organisation apprenante”, a découvert, en étudiant plusieurs entreprises, que celles qui s’en sortent sur le long terme sont celles dont les collaborateurs veulent apprendre et savent apprendre ensemble. Cela permet de créer l’environnement d’une entreprise apprenante.

Selon l’ANACT, le concept d’organisation apprenante désigne “une organisation en capacité de :

  • faire face à l’imprévu ;
  • faire de cet imprévu une opportunité d’apprentissage, tant individuel que collectif ;
  • ajuster son fonctionnement et ses procédures en apprenant elle-même de l’imprévu, selon une logique d’évolution continue.”

(cf Formation-Organisation : une démarche pour construire une organisation apprenante, de Patrick Conjard et Bernard Devin)

L’objectif était donc d’utiliser l’intelligence collective et de partager entre pairs pour réfléchir à ces questions :

Comment développer les conditions favorables pour que notre entreprise devienne une entreprise apprenante ?

Quel rôle peut jouer le service formation ?

Nous avons commencé par échanger sur l’environnement qui permet d’aller vers une entreprise apprenante, en parlant, par exemple, d’un besoin de transversalité, de partage, d’accompagnement, de culture d’entreprise, de manager coach… 

Nous nous sommes également demandés quelle posture est nécessaire pour favoriser une entreprise apprenante ?

Voici quelques-unes des réponses qui ont émergé :

  • l’écoute
  • la confiance
  • la bienveillance
  • la culture du feedback
  • donner le droit à l’erreur
  • savoir désapprendre / casser les codes
  • la curiosité
  • travailler en co-construction
  • un état d’esprit positif

Et dans les solutions que peut apporter le service formation, en voici quelques-unes qui ont été partagées :

  • Réinventer la formation (gamifier, travailler l’ancrage mémoriel…),
  • Créer des communautés d’apprentissage,
  • Mettre en place des ateliers de partages de compétences,
  • Proposer une entraide entre collègues via une application numérique,
  • Développer une université d’entreprise virtuelle,
  • Utiliser le 70 / 20 / 10,
  • Lancer un incubateur d’idées,

Dans tous les cas, il est ressorti qu’une entreprise peut devenir réellement apprenante si et seulement si ce souhait s’inscrit dans un projet d’entreprise global et répond à un besoin partagé.

Cela nécessite également d’impliquer le management dans la démarche (et non pas de lui imposer) et, surtout, comme toujours, de communiquer, communiquer, et encore communiquer…

Ce sujet vous intéresse ? Vous aimeriez aller plus loin sur les solutions applicables dans votre entreprise ? Sachez que pour approfondir le sujet de l’entreprise apprenante, d’autres sujets sont également à creuser. Par exemple :

De quoi ont besoin vos équipes pour avoir envie d’apprendre ?

Comment développer les soft skills (compétences comportementales) de vos salariés nécessaires pour votre entreprise apprenante ?

Quels outils mettre en place pour que vos collaborateurs deviennent acteurs de leurs apprentissages ?

Comment transformer votre plan de formation en plan de développement des compétences ? (comme le demande la réforme de la formation)

Autant de questions sur lesquelles Umana peut vous accompagner, en utilisant l’intelligence collective, car c’est en effet la meilleure solution pour, déjà, poser un premier acte d’entreprise apprenante !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *