Le retour de congé maternité, et si on en parlait ?

Après avoir discuté avec certaines d’entre vous de ce projet un peu fou qui me trottait dans la tête depuis quelques années… j’ai finalement décidé de me lancer !!!

A partir du 1er juillet, les pères dont l’enfant est hospitalisé immédiatement après sa naissance bénéficieront d’un congé de paternité supplémentaire de 30 jours consécutifs (cf décret n°22019-630 du 24 juin 2019). Encore un petit pas vers l’égalité entre les femmes et les hommes. Parce que, aider les hommes à assurer pleinement leur rôle de Papa, dès les premiers jours, c’est aussi aider les femmes, ensuite, à ne pas assumer seules les charges familiales, et donc à trouver plus facilement un équilibre entre leur vie professionnelle et leur vie personnelle.

Nous avançons sur le congé paternité, et c’est bien. Mais si l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes passait aussi par le fait de s’intéresser à cette question :

Comment se passe la reprise de travail d’une femme qui revient de congé maternité ?

Evidemment, juridiquement, aucune discrimination n’est tolérée auprès des jeunes mamans et le Code du travail stipule expressément qu’à l’issue de son congé de maternité, la salariée retrouve son précédent emploi ou un emploi similaire assorti d’une rémunération au moins équivalente (art. L1225-25).

Mais qu’en est-il réellement dans les faits ? 

Il y a quelques années : Je suis enceinte et tellement heureuse d’attendre mon petit garçon ! Je travaille alors dans une entreprise très exigeante, dans laquel l’activité est dense et offre peu de répit. Pas facile, dans ces conditions, de trouver “le bon moment” pour devenir maman. Pour autant, je suis confiante. J’ai été embauchée 3 ans avant pour, entre autres, aider à faire démarrer une partie de l’activité. Or, sur cette partie, nous venons de signer un gros contrat qui nous assure une bonne activité sur les mois à venir et nous permet de renforcer l’équipe. J’ai le temps de lancer le projet, qui devrait “rouler” au moment où je partirai en congé maternité. Bref, le timing me semble parfait. Mi septembre, tout est en ordre pour mon départ. Je pars en congé maternité de façon on ne peut plus sereine !

Fin septembre : je suis invitée par une de mes collègues qui organise son pot de départ. J’arrive dans les locaux de l’entreprise… Et là, stupéfaction : je m’aperçois que mon bureau a été attribué à quelqu’un d’autre. Toutes mes affaires ont disparu. En 2 semaines, je n’existe déjà plus pour mon entreprise.

Evidemment, rien de grave : un nouveau bureau me sera attribué lorsque je reviendrai et mes affaires seront ressorties dans un carton du fin fond de la salle d’archives… Mais juste, imaginez-vous comment on peut se sentir à ce moment-là ?

Janvier : 2 mois et demi après la naissance de mon fils, je reprends le travail. Je ne prends pas de congé parental car je sens que cela serait compliqué pour retrouver une véritable place dans mon entreprise. En réalité, c’est déjà trop tard. Un peu avant ma reprise, mon patron m’appelle pour m’informer qu’il me retire la responsabilité de l’activité que j’avais contribué à développer. Raison officielle ? Celle-ci risquerait d’être trop stressante pour la nouvelle maman que je suis… En échange, je me vois confier la responsabilité d’une nouvelle activité, pour laquelle je n’ai aucune compétence et aucune appétence. Rien de tel pour être sûr de me voir échouer. Accaparée, à ce moment, par mon rôle de maman avec un nouveau-né, je n’ai évidemment pas la force de me battre. Je me retrouve cantonnée à un travail sans aucun intérêt et il me faudra des mois de persévérance avant que l’on me confie à nouveau des missions intéressantes.

Cette histoire pourrait être uniquement mon histoire, et elle aurait finalement bien peu d’importance. Si je vous la raconte aujourd’hui, c’est parce que, en discutant avec d’autres femmes, je m’aperçois que bon nombre de mamans ont une histoire similaire, voire bien pire à raconter.

Je suis effarée de constater comment sont accueillies les femmes qui reprennent leur travail après un congé maternité ou un congé parental. Et ne croyez pas que cela n’arrive que quand leur manager est un homme, bien au contraire !

Alors m’est venue une idée, un peu folle peut-être, mais après tout… Et si on en parlait ? Et si nous sortions de l’ombre ? Pour faire avancer l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes, j’ai décidé d’écrire un livre, recueillant les témoignages de femmes qui raconteraient comment elles ont vécu leur retour de congé maternité ou congé parental.

Objectif : Remettre ce livre à Marlène Schiappa ! Et oui, j’y crois !

Vous avez envie de témoigner ?

Envoyez-moi votre témoignage, par email, à l’adresse jereviensdecongemat@gmail.com

Vous connaissez quelqu’un dont le témoignage mériterait d’être connu ou vous trouvez tout simplement le projet génial ? Aidez-moi à le faire connaître en le diffusant sur les réseaux sociaux et en faisant connaître l’adresse email dédiée au projet.

Allez, chiche qu’on y arrive. Mais pour ça, j’ai besoin d’un MAX de témoignages, alors je compte sur vous ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *